Nike All Access Soleday zCkkt

SKU59688402761837
Nike All Access Soleday zCkkt
Nike All Access Soleday</ototo></div>
                

                <span></span>
                

            </div>
            <div>
                 
 
                <div>
                     
 
                    <a href=
MOSCOT Lunettes de soleil à monture carrée JehUHL9A
Recevez notre newsletter Boutique
S'abonner Fritzi aus Preuen Fritzi aus Preussen Philipa Sac femme Silber Silver 14x23x38 cm B x H T I0EWmPU
KUBORAUM Maske L1 Round Sunglasses 6iOHZ
Kiosque
Rubriques
Philipp Plein Boxer Red stripes 38kPgLhZ
En bref Les + lus Blogs
ACO France - Action catholique ouvrière
http://acofrance.fr/Un-printemps-fleuri-et-pourtant?lang=fr
"Engagés pour la justice et la dignité Osons l'Espérance !"
Prev Next
1 2 3 4 5
Superdry Veste Biker qxfl7
Un printemps fleuri et pourtant...

Nous avons vécu les fêtes de Pâques et la résurrection de Jésus, tout renaît à nouveau, il y a de la vie dans les rues, dans les jardins.

Aujourd’hui est un beau jour, le ciel est parfaitement bleu, la nature nous offre des scènes de couleurs et de senteurs. Les oiseaux m’accompagnent de leur mélodie, le lilas commence à sortir timidement, mon jardin est fin prêt pour accueillir de belles soirées entre amis ou des moments de convivialités autour d’un barbecue. Oui, vraiment, c’est un beau jour, les fleurs poussent: tulipes, violettes, les premières roses et le muguet.

Des fondamentaux en question

Le brin de muguet symbolise l’amour et le bonheur retrouvé mais aussi la fête du travail. Quel étrange paradoxe pourtant. Avec la situation, aujourd’hui je ne m’autorise pas à fêter le travail, mais à le revendiquer haut et fort pour lui donner du sens et retrouver de la dignité. Aujourd’hui, il est plus souvent associé à des réalités bien tristes qui nous conduisent à sortir dans la rue pour revendiquer des droits, lutter contre les inégalités, les manques de moyens, les pressions. Le démantèlement des services publics, les désorganisations qui fragilisent considérablement les hôpitaux, les maisons de retraite, les réformes dans l’Éducation nationale et les ordonnances à tout prix, nous amènent à sortir dans la rue, à dire notre colère, à l’exprimer et à défendre nos droits, nos valeurs, nos acquis. Mais quelle violence! Nous voyons partout des scènes hors du temps, disproportionnées, la moindre manifestation est contrée par les forces de l’ordre, qui doivent mettre de l’ordre justement à coup de lacrymogène, d’autorité musclée. Il y a une volonté de détruire, de casser, de mettre ceux qui osent crier leur colère hors-jeux, de monter les gens les uns contre les autres. L’expression individuelle et collective est réprimée et donc menacée.

Où va-t-on?

Même si aujourd’hui est un beau jour, quel sens donne-t-on à la vie? Quelles valeurs voulons-nous transmettre à nos enfants? Quand le simple citoyen qui aide un réfugié est condamné; quand les associations qui portent secours sont mises à mal; quand des femmes et des hommes sont purement délogés avec force de leurs lieux de vie. Quelle société voulons-nous construire? Quel bonheur voulons-nous retrouver demain? La société aujourd’hui n’est pas l’affaire que d’un seul homme. Nous en sommes également responsables et nous le montrons bien dans nos différents engagements. Et oui, nous sommes bien chrétiens et déjà engagés pour que la solidarité, la dignité et la bienveillance soient toujours plus fortes. Nous pourrons le redire et le réaffirmer tous ensembles lors de notre Rencontre nationale à Saint-Étienne au moment de la Pentecôte. Nous allons recevoir l’Esprit de Dieu qui nous confortera dans une foi toujours plus vivante au service des autres. Qu’elle rende nos journées toujours belles, nos actes féconds et productifs pour le bien de tous. L’espérance s’invite, nous la ferons jaillir! Inventons demain, pour créer des solutions et faire face aux défis qui s’imposent, pour que notre mouvement soit toujours source de joie et d’émancipation individuelle et collective.

Sylvie Mérigard

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Burkina-Faso - Formation HACCP : Assurer la sécurité des produits alimentaires

19 jui (jui 19) 9 h 00 min 20 (jui 20) 18 h 00 min Burkina-Faso - Formation HACCP : Assurer la sécurité des produits alimentaires

Bénin : les secrets d'une entreprise prospère dans un environnement difficile

18 jui (jui 18) 19 h 00 min 19 (jui 19) 22 h 00 min Bénin : les secrets d'une entreprise prospère dans un environnement difficile

Bénin : 2è édition de hwenuxo à l'espace culturel "Le Centre"

18 jui 17 h 00 min 21 h 00 min Bénin : 2è édition de hwenuxo à l'espace culturel "Le Centre"

Bénin : Participez au Salon de l'emploi et de l'entrepreneuriat de Cotonou

18 jui (jui 18) 9 h 00 min 21 (jui 21) 22 h 00 min Bénin : Participez au Salon de l'emploi et de l'entrepreneuriat de Cotonou

Bénin : Lancez votre carrière dans les aéroports en devenant agent de voyage

14 jui (jui 14) 9 h 00 min 22 sep (sep 22) 16 h 00 min Bénin : Lancez votre carrière dans les aéroports en devenant agent de voyage

Bénin : Atelier spécial pour éveiller l’intelligence de nos enfants

09 jui (jui 9) 9 h 00 min 04 aou (aou 4) 12 h 00 min Bénin : Atelier spécial pour éveiller l’intelligence de nos enfants

Bénin : Devenez Couturier, Styliste, Modéliste.

01 jui (jui 1) 9 h 00 min 13 aou (aou 13) 20 h 00 min Bénin : Devenez Couturier, Styliste, Modéliste.

Bénin : Participez au concours "La palme des médias"

01 jui (jui 1) 8 h 00 min 17 aou (aou 17) 18 h 00 min Bénin : Participez au concours "La palme des médias"

Bénin - Porto 2018 : Des moments de loisirs et d’édification inoubliables pour la jeunesse

01 jui (jui 1) 0 h 00 min 13 aou (aou 13) 8 h 00 min Bénin - Porto 2018 : Des moments de loisirs et d’édification inoubliables pour la jeunesse

LES NAPPES OU AQUIFÈRES

Un peu d’histoire géologique

L’histoire géologique de notre région est liée à la formation des deux grands massifs hercyniens formés durant l’ère Primaire, le Massif Armoricain et le Massif Central, puis à la formation de deux grands bassins sédimentaires, le Bassin Parisien et le Bassin Aquitain, séparés à l’ère Secondaire par un haut fond, aujourd’hui appelé ” Seuil du Poitou “.

Entre les deux massifs anciens existe donc une zone surélevée passant par Parthenay, Vivonne, Champagné Saint Hilaire et l’Isle Jourdain, ancien haut-fond orienté Nord-Ouest/Sud-Est.Le socle Primaire est constitué de granites et de schistes datés de plus de 300 millions d’années. Ce socle affleure dans la région de Parthenay et du bocage des Deux-Sèvres.

Au Trias (de -230 à -200 M.A.) , le Poitou-Charentes était émergé ; aucune trace de sédiments marins de cette époque n’a été signalée dans la région. Au Jurassique (-200 à -140 M.A.) , la quasi totalité de la région était envahie par la mer, le seuil du Poitou est alors un haut-fond entre bassin Parisien et Bassin Aquitain, dans lesquels une intense sédimentation marine calcaire a formé des bancs calcaires à faciès variés (épais, fins, grossiers, tendres…). Les calcaires jurassiques caractérisent bien les terroirs de la plaine d’Aunis, de la plaine de Niort

Au Crétacé (-140 à -65 M.A.) , après une période d’émersion, pendant laquelle la région subit une altération importante des calcaires jurassiques, une mer peu profonde se réinstalle et dépose des argiles, des sables et des craies au nord et au sud de la région. Sur les terres émergées, l’altération des calcaires jurassiques se poursuit, formant les argiles de décalcification qui deviendront les argiles à silex et les argiles rouges à châtaigniers.

Selon le bassin auquel elles appartiennent (Parisien ou Aquitain), les couches de sédiments ont des épaisseurs différentes, de l’ordre de 400 m en Poitou et 2 000 m en Charente (voir coupe géologique). Ces terrains poreux contenant de l’eau sont qualifiés d’aquifère, et ont aujourd’hui une importance toute particulière sur le plan de la ressource en eau.

Carte géologique de Poitou-Charentes

http://www.eau-poitou-charentes.org/Nappes.html

Dans cette coupe schématique, les sédiments calcaires du Jurassique constituant les réservoirs d’eau profonds sont nommés Lias (en rose) pour le Jurassique inférieur, Dogger (en orange) pour le Jurassique moyen et Kimméridgien (en bleu) pour le Jurassique supérieur. Les couches du Toarcien (en violet) et de l’Oxfordien (en marron) sont des couches imperméables.

L’ensemble de ces sédiments marins ont ensuite été partiellement recouverts par des dépôts continentaux Tertiaires et Quaternaires : A l’Eocène (de -65 à -35 M.A.) , le climat de type tropical altère les roches en profondeur et forme des sédiments continentaux (argiles ou sables) rougis par le fer. Les produits d’érosion des reliefs s’épandent dans les plaines, sous la forme d’argiles et de sables à graviers de quartz. Dans les Deux-Sèvres, les ” terres rouges ” sont observées dans la région de Melle.

A l’Oligocène (de -35 à -25 M.A.) , dans les grands lacs d’eau douce, se déposent des vases (calcaires ou non), qui forment les marnes lacustres et les argiles à pierres de meulières. Ces terres marneuses sont observées dans la vallée de la Guirande et de Prahec à Périgné, ainsi qu’à Chef Boutonne.

Aux Miocène et Pliocène (-25 à -1,8 M.A.) , l’érosion se poursuit ; les substrats géologiques issus de cette période sont des limons et des sables fins dits ” éoliens ” et des argiles à galets de quartz. Les zones géographiques concernées sont souvent situées au centre des plateaux, et portent des massifs boisés importants : en Deux-Sèvres à Thénezay. Durant le Pleistocène (-1,8 à -10000 ans) et l’Holocène (de 10 000 ans à nos jours) , l’alternance gel/dégel broie certaines roches à l’affleurement et forme des coulées glaciaires observables sur certains flancs de vallées.

Les grands types de sol

http://www.eau-poitou-charentes.org/Nappes.html

DÉFINITION DES DIFFÉRENTS TYPES DE NAPPES

1. Les nappes libres des formations sédimentaires Elles sont constituées de roches poreuses (sable, craie, calcaire) jadis déposées en vastes couches. Elles peuvent contenir de 50 à 100 l d’eau par m3 . Les forages peuvent délivrer à peu près de 50 à 200 m3 d’eau à l’heure. Ces nappes sont dites libres parce que la surface supérieure de l’eau fluctue sans contrainte. Il n’y a pas de “couvercle” imperméable au toit du réservoir et la pluie efficace peut les alimenter par toute la surface. On appel la nappe la plus proche du sol, alimentée par l’infiltration de la pluie, la nappe phréatique (du grec “phréïn”, la pluie).

2. Les nappes captives Elles sont constituées à peu près des mêmes types de roche, mais sont recouvertes par une autre couche géologique imperméable qui confine l’eau. Celle-ci est alors sous pression et peut jaillir dans des forages dits artésiens. Les forages peuvent délivrer 50 à 200 m3/h .L’alimentation ne peut se faire que par des zones d’affleurement limitées ou des communications souterraines. Dans les déserts, ces nappes sont fossiles. Elles ne reçoivent plus d’alimentation et sont alors des mines d’eau épuisables non renouvelées. Les nappes captives sont souvent profondes, voire très profondes (1000 m et plus). On peut alors les exploiter pour la géothermie. 3. Les nappes alluviales Elles constituent un type particulier de nappes, formées par les grands épandages de sables et graviers des fleuves et des rivières. Ces nappes fournissent 60% des eaux souterraines captées en France, en particulier grâce à leur facilité d’accès et leur bon débit (50 à 300 m3/h). Elles sont le lieu privilégié des échanges entre les cours d’eau et les autres grandes nappes des coteaux (nappes libres). C’est à travers ces nappes alluviales que les grands flux issus des nappes libres rejoignent les rivières. Parfois, ce sont les rivières qui cèdent de l’eau aux nappes alluviales. Ce phénomène est rare et localisé en France mais habituel dans les oueds des pays arides.

Les grands types d’aquifères du département De par l’histoire géologique de la région, il y a trois grands réservoirs potentiels d’eau souterraine :

1. Parmi les niveaux les plus anciens du jurassique = LIAS Ces niveaux du secondaire reposent directement sur le substrat primaire imperméable (granite). Les couches calcaires contenant l’eau (Hettangien, Sinémurien..) sont surmontées d’une couche de marnes imperméables appelée Toarcien. Cet aquifère est ainsi nommé l’infra-Toarsien. Il y a cependant des communications avec le DOGGER qui le surmonte. Il est à priori le plus profond et donc captif, mais par le jeu de failles et d’inclinaisons par la tectonique, les couches de LIAS apparaissent superficiellement et libres au niveau de la Sèvre niortaise et du Lambon, entre Niort, St Maixent, François, St Gelais Prahec (voir carte).

2. Les niveaux calcaires du jurassique moyen = DOGGER Les couches calcaires réservoirs sont datées du Bajocien et Bathonien et sont surmontées par une large couche imperméable (Callovien). Le DOGGER est un aquifère profond et captif (ex la zone ” infra ” de la Boutonne) mais il apparait superficiel et/ou libre par les mêmes phénomènes sur tout le territoire du Mellois en particulier, ainsi qu’entre la Dive du nord et le Thouet. Il constitue la principale ressource en eau souterraine de la région. Sa productivité est très variable et dépend de l’importance de sa fracturation. Le caractéristique karstique (fracturé) de cet aquifère implique une grande vulnérabilité vis-à-vis des pollutions superficielles. Cette nappe est classée comme NIE (nappe intensément exploitée).

3. Certains niveaux calcaires de jurassique supérieur = MALM La nappe du MALM est contenue dans la tranche la plus superficielle (une trentaine de mètres) des formations du jurassique supérieur, le Kimméridgien. Plus profond la roche demeure très peu perméable, c’est le ” banc bleu ” de l’oxfordien. L’extension géographique est très importante, du Mignon et de la Courance, à la Boutonne jusqu’à l’Aume, et surtout tout l’Aunis Charentais. Cette nappe du Malm, nappe de l’Aunis, est libre excepté dans les fonds des vallées où elle peut être localement captive par des dépôts quaternaires peu perméables. La recharge de la nappe s’effectue par les précipitations sur les surfaces d’affleurement. Plus de 75% de l’eau est drainée par les cours d’eau qui constituent les axes de drainage des bassins superficiels et aussi souterrains. L’absence de couverture argileuse rend cet aquifère très sensible aux pollutions superficielles. Il est classé en NIE.

SYSTÈME AQUIFÈRES EN DEUX-SÈVRES

Comme le montre cette carte, l’aquifère le plus superficiel et directement accessible n’est pas toujours la couche la plus récente du jurassique (Malm). Une large bande du Dogger affleure au nord de la Guirande et de la Boutonne. Le bassin du Lambon et de la Sèvre moyenne voit affleurer le Lias.

Cette topographie s’explique par l’inclinaison des couches vers le seuil du Poitou, puis le développement d’un ensemble de fractures de direction nord-ouest à sud-est avec surélévation du bloc nord, puis érosion des couches du jurassique supérieur au quaternaire laissant apparaitre les affleurements du Dogger puis du Lias au nord de ces failles.

SUIVI PIÉZOMÉTRIQUE DES AQUIFÈRES

Un réseau de piézomètres automatiques permet de connaitre le niveau de l’eau, c’est-à-dire la profondeur relative de l’eau dans la roche réservoir par des forages en différents points du département.

Les piézomètres du Malm (Kimmeridgien supérieur, code aquifère 112a1) du département sont ceux situés à Ensigné (le trou de l’ormeau) Le Bourdet* (la jannerie) Payzay-le-Chapt (l’Houmelet) Prissé la Charrière* (ancien captage AEP) St Hilaire la palud* (captage Mazin) Usseau (ancien captage de Madrid)

Les piézomètres du Dogger (Bathonien, Bajocien) du département sont situés à : aquifère Civraisien/Dogger, code 109a2 Lorrigné (ancien captage) VChef-Boutonne (les Outres1) St Coutan (ancien captage) Sauzé-Vaussais* (les jarriges) Limalonges (Limalong) Pamproux (la roche ruffin) Carte détaillée sur http://sigespoc.brgm.fr/CarteAquif/109a2.gif

aquifère est de Niort, code 110d1 : Coulon VAquifère du seuil du poitou, bassin de la Boutonne, code 573a1 VAiffres (Aiffres2 à La Savarie) Aquifère du thouarsais-nord poitou, code 053a1 VAssais-les-jumeaux (la Tâche) Ferrière en Parthenay (ancien captage AEP) Thenezay (la Moinie) Oiron (Leugny)

Carte détaillée sur http://sigespoc.brgm.fr/CarteAquif/053a1.gif

Les piézomètres du Lias : aquifère Vendée sud/Domérien, code 574d1 Aiffres (Aiffres2 à la Savarie) Niort (la grange verrine) St Gelais (la chailloterie)

http://sigespoc.brgm.fr/CarteAquif/574d1.gif

L’EXPLOITATION DES NAPPES

L’augmentation des prélèvements d’eau provoque localement des situations de surexploitation, qui débouchent sur des conflits d’usage et une dégradation progressive de la ressource en eau. Ce constat se traduit au niveau des Schémas Directeurs d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE), de manière différente sur les bassins Loire-Bretagne et Adour-Garonne.

Ainsi en Loire-Bretagne , certaines nappes ont été classées en Nappes Intensément Exploitées (N.I.E.) ; dans ces zones, les aides et redevances de l’agence de l’eau sont majorées afin de progresser vers une utilisation de la ressource plus équilibrée.

Les Nappes du Lias, du Dogger et du Jurassique supérieur ont été classées en N.I.E. : la Nappe Intensément Exploitée du Clain s’étend sur le bassin versant du Clain. la Nappe Intensément Exploitée de l’Aunis s’étend sur le bassin versant sud de la Sèvre Niortaise. la Nappe Intensément Exploitée de la Vendée s’étend sur le bassin versant nord de la Sèvre Niortaise.

Le SDAGE Loire-Bretagne a aussi fait apparaître des nappes naturellement protégées (N.A.E.P.) , délivrant une eau d’une excellente qualité.

Il s’agit du Cénomanien captif (sous Séno-turonien), du Jurassique supérieur captif, du Dogger captif (sous Jurassique supérieur) et du Lias captif (sous Dogger). Le SDAGE signale que ces réservoirs peuvent être considérés comme stratégiques, mais la pression des prélèvements est déjà forte sur certains de ceux-ci, alors que leur réalimentation est très lente.

Le SDAGE Adour-Garonne propose quant à lui la fixation de cotes piézométriques minimales , données indicatives pour les gestionnaires de l’eau :

la Piézométrie d’Objectif d’Etiage (P.O.E.) est la cote de la nappe au-dessus de laquelle sont assurés la coexistence normale des usages et le bon fonctionnement quantitatif et qualitatif de la ressource souterraine et des cours d’eau qu’elle alimente. La P.O.E. doit en conséquence être maintenue par une gestion à long terme des autorisations et des programmes relatifs aux prélèvements et aux autres usages.

la Piézométrie de crise (P.C.R.) est la cote du niveau de la nappe, au-dessous de laquelle sont mises en péril la pérennité notamment qualitative de la ressource souterraine, l’alimentation en eau potable qu’on y puise, la survie des milieux aquatiques qu’elle alimente. Elle doit en conséquence être impérativement maintenue par toutes mesures préalables, notamment de restriction des usages, décidées par les préfets en application le cas échéant d’un plan de crise.

Réseau Partenarial des Données sur l’Eau en Poitou-Charentes

Guess GU737157P07 Montures de Lunettes Femme Rojo 57 9rnkckP

RESSOURCES

Carte géologique SIR Poitou-Charentes

Système d’Information Régional – Accès thématique Milieux physiques : les sols

Les grands types de sols – SIR

Site du réseau piézométrique régional Belstaff Lunettes de soleil Sexton nRRSO

Site de l’ORE : Observatoire Régional de l’Environnement – Géographie Physique http://www.observatoire-environnement.org/tbe/Geographie-Physique.htm

Site du BRGM : Bureau de Recherches Géologiques et Minières http://www2.brgm.fr/divers/nappes.htm

IBSN – Etude Hydrogéologique de l’Aunis (NIE) 2004

Site du SIGES système d’information pour la gestion des eaux souterraines en poitou-charentes – Carte des systèmes aquifères de Poitou-Charentes. http://sigespoc.brgm.fr/LocAquif.asp?outil=1

Sur Facebook

KATELL BOSSER - PERMACULTRICE D’ENTREPRISES FLORISSANTES AVENUE DE FLORIMONT 4 | 1006 LAUSANNE - +41 79 655 21 18 - KATELL@BLOOMINGCOMPANIES.COM - Politique de confidentialité